Skip to content

Gants de protection chimique

Tous nos gants de protection chimique sont testés et approuvés conformément à la norme EN ISO 374:2016.

Nombreux sont les ouvriers qui doivent manipuler quotidiennement des substances chimiques telles que des huiles, des acides, des solvants, etc. Si ces substances entrent directement en contact avec l’épiderme, elles peuvent donner lieu à des irritations cutanées, à une hypersensibilité et à des dommages dus à la corrosion. Dans le pire des cas, elles peuvent provoquer des dégâts au système nerveux et aux organes vitaux.

Il est donc absolument essentiel de se protéger et obligatoire de choisir des gants de protection chimique.

Toutefois, il n’est pas si simple de choisir le gant approprié et il faut tenir compte de plusieurs aspects, comme la famille chimique du produit manipulé, le temps de perméabilité à la substance manipulée et le type de contact (prolongé par immersion ou accidentel).

Lors du choix de gants pour la protection chimique, il faut en outre maintenir un bon rapport entre la tenue mécanique et la dextérité : les conditions réelles d’utilisation (mouvements, déchirures, frottements, etc.) peuvent réduire considérablement la durée réelle d’utilisation.

Les gants de protection chimique peuvent être dotés ou non d’une doublure (avec renfort ou non) : celle-ci s’avère nécessaire si d’autres protections sont requises (par exemple aux coupures, à la chaleur, au froid, etc.) ou quand le gant doit être porté et retiré plusieurs fois au cours de la journée (ouvriers multifonction).

Tests de laboratoire En Iso 374:2016

Conformément à la norme EN ISO 374,
les gants de protection contre les produits chimiques doivent être soumis aux essais suivants :

Pénétration

passage d’air et eau à travers porosités, coutures, trous ou autres imperfections du gant de protection à un niveau non-moléculaires. Le gant est considéré comme une barrière efficace contre les micro-organismes quand il réussit les 2 essais de tenue à l’air et à l’eau (méthode spécifié dans la EN374-2:2003). La norme EN ISO 374-5:2016 a introduit une méthode d’essai spécifiques pour la protection contre les virus.

Perméation

passage d’une substance chimique à travers le matériel du gant de protection à un niveau moléculaire.

Dégradation

altération des propriétés physiques d’un gant en contact avec un produit chimique, suite à l’essai de perméation. Pour chaque substance déclarée dans le pictogramme, les gants doivent passer cet essai. Les résultats de l’essai de dégradation doivent être seulement déclarés dans la notice d’information (pas sur le marquage).

Nos gants de protection chimique

This is Tooltip!

GT108M

GT110M

GTN38G

GTN45G

TC812A

TL832A